Le projet

Pour faire face aux bouleversements économiques et aux mutations sociétales qui les impactent, les territoires ruraux inventent depuis plusieurs années de nouveaux éco-systèmes capables d’assurer leur revitalisation. Des espaces hybrides comme des tiers lieux, living lab… voient alors le jour où les habitants se mobilisent pour construire le vivre ensemble de demain et fabriquer des solutions capables d’améliorer leur quotidien.

C’est ainsi que sur le territoire rural de montagne du Royans Vercors, une quinzaine associations et d’acteurs locaux ont décidé, depuis 2016, d’unir leurs ressources, leurs compétences et leurs réseaux pour créer ensemble un Laboratoire d’Innovations Sociales nommé «La Place des Possibles».

Ce projet prend corps dans un lieu emblématique local, une ancienne usine de tissage à réhabiliter, aujourd’hui propriété de l’association les Tracols qu’elle met à disposition. Issues d’horizons très variés, ces associations et leurs adhérents entendent, à travers ce projet et par leur synergie, répondre davantage et plus finement aux besoins qu’elles repèrent et accompagnent localement.

Et le lieu n’attend pas d’être totalement réhabilité pour exister… Déjà depuis 4 ans, grâce à l’énergie collective déployée, toute personne peut trouver sur place des biens, des activités et des services dans les domaines de la formation, de l’inclusion numérique, de la vie associative, de l’Economie Sociale et solidaire, de l’action sociale, de la transition écologique, de la culture ou du bien-être.. Cette capacité à travailler, se mailler et innover ensemble pour répondre aux besoins de son territoire donne à cette « usine » sa texture originale et son intérêt.

La Place des Possibles est aussi un espace collaboratif apprenant où l’on invente et agit ensemble et on « apprend en marchant ». Le projet tout comme le bâtiment sont en construction avec la participation recherchée de tous. Sans modèle prédéfini, il s’adapte à ses propres configurations et évolutions et s’enrichit des idées et ressources de chacun par le brassage qu’il induit.