0 – un peu d’histoire

La Place des Possibles est un projet qui se construit pas à pas, en « marchant », en fonction des forces vives, des envies d’agir, des idées et des opportunités :

  • 2017-2018 : les associations et acteurs impliqués dans le projet de réhabilitation-animation de la friche se réunissent régulièrement pour commencer à inventorier les futures activités souhaitées et leurs espaces dédiés
  • Mai 2018 : Sur ces bases jetées, une mission diagnostique est confiée au CAUE de la Drome. Cette mission permet de définir un préprogramme architectural en synthétisant la demande des acteurs (surfaces souhaitées par chacun, usages envisagés, conforts thermiques et acoustiques nécessaires, choix des matériaux etc.) et d’aider au recrutement de l’équipe de maitrise d’œuvre (Vincent Rigassi Architectes Associés)
  • Durant cette période, 3 visites d’étude (une à Die à l’Espace Barral et à Crest au 8 FabLab, et une autre à Marseille à la Belle de Mai) sont organisées par le CAUE pour permettre aux acteurs de la PdP de découvrir des modèles de tiers-lieux inspirants. A Marseille, nous faisons la connaissance du Collectif d’urbanistes- architectes constructeurs ETC.
  • Février 2019 : un temps fort architectural est organisé par Vincent Rigassi, avec l’aide de ETC, sous la forme d’un workshop d’une semaine. Une vingtaine d’acteurs du projet se mobilise chaque jour pour tester des installations mais aussi des usages in situ afin de confronter les rêves aux réalités, les potentiels et les limites des lieux et de définir plus finement leurs besoins. Ce temps de vie collective convivial permettra aussi de vérifier les « compatibilités » entre les acteurs et de créer des liens plus privilégiés ; acte fondamental dans un projet partagé.
  • Fin 2019 : A partir de là, plusieurs temps collectifs sont animés :des rencontres autour des scénarii contrastés, un chantier participatif de curetage de l’usine, et une réflexion approfondie sur la création de l’espace solidaire dédié aux nouvelles technologies sur la Place des Possibles. C’est cet axe de travail et de mobilisation qui interpelle à cette époque la CAF et le Conseil Départemental de la Drôme qui voient en la Place des Possibles un potentiel Tiers lieux d’inclusion et de Vie Sociale Numérique. Une subvention d’investissement viendra aider à concrétiser l’aménagement de cet espace rêvé dans une partie du bâtiment.
  • Début 2020 : avec très peu de financements propres, le projet reste fragile et la réhabilitation ne peut s’envisager d’un seul coup. Il faut continuer à faire des « petits pas », ce qui ne manque pas de déstabiliser ou décourager parfois l’équipe, mais aussi le maitre d’œuvre, Vincent Rigassi, qui quittera l’aventure à cette période. C’est le collectif ETC qui prendra son relais.
  • Juillet 2020 : après un travail collaboratif de projection du futur Espace de Vie Sociale Numérique et des études et permis préalables, un chantier participatif est de nouveau organisé… les premiers aménagements tant attendus sur la Place des Possibles vont enfin voir le jour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *